dimanche 8 avril 2018

Un bébé minimaliste?

Vendredi prochain j'ai rendez-vous avec mon bébé pour l'échographie morphologique. Déjà la moitié de la grossesse de passée, quelle allure!
C'est l'occasion de se poser des questions et surtout de bonnes questions...

Commençons par celles que l'on me pose régulièrement:

- Vous savez le sexe?
Non, nous ne savons pas le sexe, nous ne savons pas non plus si nous voulons l'annoncer.

-Pas trop dur, pas trop fatiguée?
J'ai la chance d'être à mon propre compte, je peux donc aller m'asseoir quand je veux, prendre une pause quand je veux dans la journée. C'est une bonne chose, mais bien évidemment je ne fais pas n'importe quoi avec mon commerce ni avec mon corps. Pour la fatigue, ça va mieux, le matin, j'ai aménagé mes horaires et je commence à 8h00 au lieu de 6h00, ce qui m'offre deux heures de sommeil en plus, pour palier aux insomnies que je fais.

- Comment vous allez faire?
A peu près comme tout le monde en fait, à la différence que j'aurai moins de temps pour me reposer avant et après l'accouchement. J'ai bien l'intention de travailler avec mon bébé et mes garçons comme je l'ai toujours fait. Je compte avoir mon tout petit dans son écharpe en servant mes clients. Rien ne me l'interdit.

- C'est votre premier?
Ah non ma bonne dame! C'est mon troisième.

Et la question qui suit:

-Bah vous avez quel âge?
J'ai 31 ans.

- Tu as pris combien de kg?
9 pour le moment, bien répartis ( seins, hanches, fesses, cuisses et même joues ), ils correspondent surtout à l'arrêt de la clope.

- Je croyais que tu ne voulais plus d'enfant?
Il est vrai que ce fut mon affirmation pendant les années qui suivirent le traumatisme de l'accouchement de mon dernier. Puis, j'ai changé, je vois les choses différemment, je vois surtout les enfants différemment. 


Passons désormais aux questions que se posent mes garçons, mais vous allez vois ce n'est pas long:

-Je vais être un grand-frère et un petit-frère alors? 
Eh oui! Les avantages de chaque situation, mon dernier saura en tirer profit!

- Qu'est ce que je devrai faire moi?
C'est que mon premier a bien conscience d'être l’aîné, il a mal accusé le coup quand il a compris qu'il était l’aîné, mais ça n'a pas duré, il prend son "rôle" très à cœur. Mais il n'est en aucun cas question que tu te lèves la nuit... ^^

Voilà, vous voyez... Ils mènent leur vie normalement. Mon dernier a changé, ce n'est plus le tout petit à sa maman... Mais rien ne dit que la grossesse en est la cause.

Les questions que je me pose?
Eh bien, pas tant que ça finalement, je n'ai plus d'appréhension, je suis vraiment sereine, faut dire que l'on m'a bien aidée...

- Et si je n'arrive pas à l'allaiter?
Mal informée et nullement entourée, j'ai du arrêter d'allaiter Thibault 2 jours après sa naissance, c’était devenu extrêmement douloureux pour moi... Mais j'aimerai vraiment.

- Est ce que je vais réussir à faire le portage en écharpe?
Meeeeuh oui...

- Est ce qu'il sera "minimaliste"?
Oui, du mieux que je pourrais...
J’achèterai tout d’occasion, hormis son matelas, son transat. J'y tiens vraiment, pour des raisons économiques et simplicistes. 
Je ne compte pas m'encombrer avec des gadgets culinaires et autres absurdités dont je n'ai jamais adhéré de toutes façons.
Je voudrais vraiment me passer de lingettes et de coton. Mais si ça doit se faire progressivement pourquoi pas. Je dois faire faire par mon amie des carrés lavables.
Pour les produits de toilettes idem. Comme pour mes premiers hors de question de les badigeonner de 15 produits sous prétexte que la marque spécial bébé les commercialise. Le marketing touche tout le monde et surtout la grossesse et les bébés. Allez jeter un œil en magasin spécialisé et faites le tour de tout ce que vous n'avez pas besoin..
Je ne compte pas qu'il ait une garde robe énorme. C'est stupide, pour le temps qu'un bébé porte les affaires.

- Les couches? Je fais quoi?
Je suis encore en pleine réflexion...
Je pense faire mixte, jetable et lavable.

- Est ce qu'il sera logé à la même enseigne que ses frères?
Hahaha, mais bien sûr, à la maison c'est éducation positive et bienveillante, quoi que les gens peuvent en penser.

- Est ce que tu vas réussir à le mettre en nourrice?
Pour l'instant, je n'arrive pas à y penser. Je pense que la décision se fera rapide une fois bébé né!

-Est ce que j'accouche en clinique ou à l’hôpital?
La dessus, je n'arrive pas à me décider, les deux ont leurs avantages ( pour des raisons personnelles)



Aucun commentaire: