mardi 28 novembre 2017

Novembre, Mois sans tabac








Un de mes plus gros défauts: être fumeuse, une grosse fumeuse.

Cette saloperie a une véritable emprise sur moi... Chaque année, de nombreux essais, de nombreux arrêts ( j'ai déjà atteint les 250 jours sans tabac) De jours en jours, de mois en mois, l'envie d'arrêter est là, permanente! Depuis Septembre, j'alterne entre arrêts et reprise, me sentant nulle à chaque rechute... Durant ce mois de Novembre, j'ai passé 90% du temps sans fumer. Il n'est alors pas étonnant de constater que le moral est en hausse durant ce mois, les moments de baisse étant liés à la rechute.

Je vous met en dessous un liste des bénéfices à cet arrêt:

• 20 minutes après la dernière cigarette La pression sanguine et les pulsations du cœur redeviennent normales.
• 8 heures après la dernière cigarette La quantité de monoxyde de carbone dans le sang diminue de moitié. L’oxygénation des cellules redevient normale.
• 24 heures après la dernière cigarette Le risque d’infarctus du myocarde diminue déjà. Les poumons commencent à éliminer le mucus et les résidus de fumée. Le corps ne contient plus de nicotine.
• 48 heures après la dernière cigarette Le goût et l’odorat s’améliorent. Les terminaisons nerveuses gustatives commencent à repousser.
• 72 heures après la dernière cigarette Respirer devient plus facile. Les bronches commencent à se relâcher et on se sent plus énergique.
• 2 semaines à 3 mois après la dernière cigarette La toux et la fatigue diminuent. On récupère du souffle. On marche plus facilement.
• 1 à 9 mois après la dernière cigarette Les cils bronchiques repoussent. On est de moins en moins essoufflé. (C'est ce qui fait que les fumeurs font souvent des bronchites et que la toux durent très longtemps avec des crachats de diverses couleurs)
• 1 an après la dernière cigarette Le risque d’infarctus du myocarde diminue de moitié. Le risque d’accident vasculaire cérébral rejoint celui d’un non-fumeur.
• 5 ans après la dernière cigarette Le risque de cancer du poumon diminue presque de moitié.
• 10 à 15 ans après la dernière cigarette L’espérance de vie redevient identique à celle des personnes n’ayant jamais fumé.


Pour ma part, je ressens aussi moins de fatigue au réveil, un meilleur moral donc, moins de coup de barre en journée... Comme quoi, il n' y a pas que des bénéfices sur la santé, grâce au moral, ma maison est "presque" nickel, quel gain de temps de ne plus fumer et quelle motivation!

Pour m'aider, je me patche la journée et même la nuit au début.

Et puis être non fumeuse c'est aussi réduire ces déchets!!

Aucun commentaire: