mardi 12 janvier 2016

Mes occupations et passions

J'ai la chance de savoir tricoter, je dis chance parce que pour moi c'en est une. J'ai aussi pas mal d'amies qui savent tricoter et je trouve génial de pouvoir partager une telle passion et d'échanger à propos. J'ai une BIG carton rempli de pelotes, car j'entame, j'achète et je ne finis rien ( cf: ma volonté zéro et ma flemme légendaire). J'ai pris la résolution de ne plus mettre les pieds à la mercerie pour ne plus être tentée. J'ai tellement de projet en route et en tête... J'adore les snoods et les guêtres, de plus c'est rapide à faire. J'aimerai beaucoup me remettre au crochet également.

J'aime beaucoup lire aussi, je ne lis que peu de romans, mais tous du même genre; historique. Je lis surtout des documentaires, des biographies etc...

Je pense aussi pas mal de temps ( trop?) sur l'ordinateur et mon téléphone. Je dois travailler sur cette "addiction" aussi.

J'adore aussi jouer à la console, mais là je me restreint vraiment, ça va faire deux semaines que je n'ai pas touché la manette ( sauf pour la ranger car mon fils la laisse traîner). C'est simple, la console, si je me met dedans, je peux y passer la journée dessus, et v'la le niveau d'agressivité émanant de ma personne, étant chef d'entreprise, on a souvent besoin de moi.

J'ai aussi une passion pour les orchidées, j'en ai une petite douzaine, qui prennent de la place dans mon salon, mais qu'importe.

J'apprend également le piano, mais comme je suis toujours interrompue, je progresse guère...

J'aime beaucoup les randonnées, la nature, les animaux, les découvertes. J'aime visiter les églises, les musées, les châteaux et j'ai la chance d'avoir une famille qui les apprécient aussi.


Vous voyez, mon problème c'est que je veux faire beaucoup de choses, et qu'au final, je ne fais rien.
J'ai beaucoup réfléchi à ça, longtemps réfléchi et c'est pour ça que je veux recommencer à zéro.
Tout changer! Changer de boulot, de ville, de vie, ce sera bénéfique à tout le monde.
Mais bien évidemment, avec une entreprise et des enfants, on n'abandonne pas tout du jour au lendemain, cela ne serait que pure inconscience...
Donc, pour le moment, je n'ai pas le choix que de prendre mon mal en patience ( notre mal en patience, car je ne suis pas seule et parfois il est dur de se soutenir mutuellement quand on est au plus bas...) Je sais que dès que j'aurai appuyer sur le bouton reset, l'ordre sera rétabli, et on aura enfin le temps, l'envie et les moyens de faire ce qu'on aime. Je le sais et j'en suis sûre.


1 commentaire:

petitesoeur a dit…

à ce que je lis tu peux déjà te remettre au tricot ... ^^
;-))